Bourse Action
Président
 
 
 
 
LÙESPRIT DES HÉROS    dossier de presse

Pour sa part, André Perreault, président du Fonds Action et de lÙévénement « Bourse Action », sÙempresse de mettre lÙaccent sur « lÙesprit des héros » pour expliquer les nouvelles perspectives que devrait engendrer la « Bourse Action ».

Dans une analyse aussi détaillée quÙimagée, il estime quÙil est grand temps « pour les vieux gris comme nous, de savoir tirer notre révérence. Et de préparer nos dauphins. Il nÙy a pas plus beau dauphin que de préparer notre jeunesse. »

Dans cet intérêt passionné, M. Perreault enchaîne en disant que la jeunesse est prophétique. Que fait un prophète ? Il annonce un monde meilleur. « Si nous, les vieux gris, nÙavons pas toujours donné la façon de faire aux jeunes, eh ben, quÙon sÙamende et quÙon leur passe le flambeau ! »

« Je vous garantie que les jeunes vont stimuler nÙimporte quelle économie désuète parce quÙune fois bien encadrés, ils évolueront plus vite dans leur monde à eux. »

Le président de lÙévènement insiste : « Il faut redonner le pouvoir de la connaissance aux jeunes afin quÙils puissent maîtriser à leur tour le sens des affaires. CÙest ça lÙesprit des héros qui les attend tous . »

Superbe causeur, André Perreault aime investir ses énergies dans ce qui lui paraît durable. La jeunesse en est la voie toute tracée, elle dégage les nouveaux chemins de lÙavenir.

Prenant à témoin son fils Bryan, (millionnaire de la littérature québécoise, auteur du mythique personnage Amos Daragon traduit dans une vingtaine de langues avec plus de 2 millions dÙexemplaires vendus) André Perreault confie : « Vous ne pouvez savoir la fierté que jÙai de le savoir plus grand et plus profond que le bonhomme. Et toute ma vie, jÙai tenté dÙapprofondir la vie au quart de pouce avec ma petite cervelle. CÙest magnifique de pouvoir se bercer, dÙavoir une pensée pour son prolongement biologique.

 Et de savoir quÙon est largement dépassé, non par les événements, mais par leur élan culturel et de les voir éclairer tant de jeunes. »

« CÙest beau de voir Bryan capable de faire lire tout le Québec, le petit Québec masculin qui ne lisait pas. CÙest dÙêtre fier dans ce quÙon a investi dans ce petit jeune homme là. Mais en y laissant ses atouts à lui.»

« Alors, ce quÙon veut faire nous autres maintenant, ce nÙest pas de les guider, mais de les supporter; ce nÙest pas de leur dire la trace à suivre, ils la connaissent la leur. CÙest de fournir des outils pour quÙils arrivent avec un simple petit point dÙappui, le nôtre, la Bourse Action à soulever des carcasses dÙun poids phénoménal.